• S’écouter mutuellement - Audience jubilaire du 22/10/2016

    S’écouter mutuellement, expliquer « avec douceur », sans « aboyer sur l’autre » ni « hurler ». Ce sont les conseils pratiques du pape François pour résoudre les différends en famille, au travail, dans tout rapport social.

     

    Le pape a en effet prôné le dialogue, thème central de la catéchèse qu’il a donnée place Saint-Pierre, le 22 octobre 2016, dans le cadre d’une audience jubilaire. « Souvent nous ne rencontrons pas les frères, tout en vivant à côté d’eux », a-t-il déploré.

     

    Il a particulièrement mis en garde contre la volonté d’imposer son point de vue : « quand nous n’écoutons pas assez ou que nous avons tendance à interrompre l’autre pour démontrer que nous avons raison, nous ne dialoguons pas ». Ne pas laisser son interlocuteur « finir ce qu’il voulait dire », c’est « une agression », a-t-il insisté.

     

    « Dialoguer, a expliqué l’évêque de Rome, c’est écouter ce que me dit l’autre et dire avec douceur ce que je pense (…) Mais si je ne laisse pas l’autre me dire tout ce qu’il a dans le cœur et que je commence à hurler – aujourd’hui on hurle beaucoup – la relation entre nous ne réussira pas ».

     

    Il a formulé ces recommandations : « Écouter, expliquer, avec douceur, ne pas aboyer sur l’autre, ne pas hurler, mais avoir un cœur ouvert ». Le vrai dialogue a aussi « besoin de moments de silence, où accueillir le don extraordinaire de la présence de Dieu dans le frère ».

     

    Il y a tant besoin de dialogue dans nos familles

     

    Pour le pape François, dialoguer aide « à humaniser les relations et à dépasser les incompréhensions ». « Il y a tant besoin de dialogue dans nos familles, a-t-il soutenu. Comme les questions se résoudraient plus facilement si l’on apprenait à s’écouter mutuellement ! »

     

    Le pape a appelé à un dialogue entre mari et femme, entre parents et enfants, entre enseignants et élèves, entre dirigeants et employés. Ainsi la famille, le quartier, le lieu de travail seront « meilleurs ». Il a aussi encouragé un dialogue international pour la sauvegarde de la création et un dialogue entre les religions « pour découvrir la vérité profonde de leur mission parmi les hommes ».

     

    « Toutes les formes de dialogue sont expression de la grande exigence d’amour de Dieu », a-t-il poursuivi : « Le dialogue abat les murs des divisions et des incompréhensions ; il créé des ponts de communication et ne laisse personne s’isoler, se renfermer dans son petit monde ».

    Source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :