• 8 règles simples pour communiquer avec un manipulateur

    Les manipulateurs savent distiller chez nous un sentiment de culpabilité, ils nous font du chantage et ils mentent sans gêne. Nous faisons ce qu’ils souhaitent ou ce qu’ils nous ordonnent, même si nous ne sommes pas à l’aise, comme si nous avions perdu toute volonté propre. Parfois ce jeu peut durer des années, empoisonnant la vie de celui qui est manipulé.

    Souviens-toi de tes droits inaliénables

    • Tu as le droit d’être respecté par les autres
    • Tu as le droit d’exprimer tes émotions et tes désirs
    • Tu as le droit d’établir tes priorités
    • Tu as le droit de dire «non» sans te sentir coupable
    • Tu as le droit de profiter du service que tu as payé
    • Tu as le droit d’exprimer ton point de vue, même s’il est différent de celui des autres
    • Tu as le droit de te protéger des menaces physiques, morales et émotionnelles
    • Tu as le droit de construire ta vie selon l’idée que tu as du bonheur.

    Garde une distance

    Pendant une conversation, un manipulateur changera constamment son masque : il peut être très bien élevé avec une personne, et réagir brusquement et avec violence avec une autre. Il sait se faire passer pour quelqu’un sans défense, puis montrer son côté agressif. Si tu as repéré ce trait de caractère chez quelqu’un, il vaut mieux garder une certaine distance et ne pas établir de rapports avec lui, à moins que ce soit absolument nécessaire.

    En effet, les raisons d’un comportement de ce genre sont complexes, et elles trouvent leur origine dans leur enfance. Ce n’est pas ton travail de corriger, d’éduquer ni de sauver un manipulateur.

    Ne le prends pas à cœur

    La tâche d’un manipulateur est de jouer sur tes points faibles. Rien d’étonnant que, devant cette personne, tu commences à sentir ton «inaptitude» et que tu te sentes coupable de ne pas obéir à ses ordres. Identifie ces sentiments, et souviens-toi que ce n’est pas toi le problème.

    Cette personne essaye de te manipuler en te faisant sentir que tu n’es pas assez bon et que tu devrais être prêt à te subordonner à sa volonté, renonçant ainsi à tes propres droits. Analyse ta relation avec un manipulateur en répondant mentalement aux questions suivantes :

    • Est-ce que cette personne me respecte vraiment ?
    • Est-ce que ses attentes et ses demandes ont un bon fondement ?
    • Est-ce que cette relation est équilibrée ? Ou bien l’un de deux fait tous les efforts, et l’autre reçoit tous les bénéfices ?
    • Est-ce que cette relation m’empêche de passer un bon moment avec moi-même ?

    Les réponses à ces questions t’aideront à comprendre qui a réellement un problème, si c’est toi ou si c’est l’autre personne.

    Teste-le avec des questions

    Les manipulateurs essayent toujours de te submerger avec leurs propres demandes, de sorte que tu oublies que tu existes et que tu te mets à faire passer ses besoins à lui en premier. Si le manipulateur essaie de te rabaisser ou de réfuter tes arguments, change la direction de l’attention : concentre toi sur lui. Teste-le avec des questions et tu verras si cette personne a un peu d’autocritique et/ou de honte.

    • Selon toi, ce que tu me demandes est-il juste ?
    • Tu penses que tu es juste avec moi ?
    • Est-ce que je peux avoir mon propre avis sur ce sujet ?
    • Tu me demandes ou bien tu l’affirmes ?
    • Et en échange, qu’est-ce que je reçois ?
    • Tu crois vraiment que je... (reformule la demande du manipulateur) ... ?

    Le fait de poser ces questions te permet de lui faire face ; c’est comme si tu le faisais se regarder dans un miroir, cette personne verra son «reflet», la véritable nature de sa demande.

    Il existe malgré tout, un type particulier d’individus que ne t’écouteront toujours pas et qui plaideront constamment uniquement en leur faveur. Si c’est le cas, fais attention aux conseils suivants :

    Ne te presse pas !

    Une autre stratégie du manipulateur est de te forcer à répondre ou à agir immédiatement. Dans une situation où le temps presse, le plus facile est de te manipuler pour obtenir ce qu’il souhaite (dans des termes de ventes, on appelle ça «conclure l’accord»).

    Si tu sens que l’on te harcèle, ne te presse pas pour prendre une décision. Utilise le facteur temps en ta faveur, enlève-lui la possibilité de t’agacer. Tu garderas le contrôle de la situation juste en disant : «Je vais y réfléchir». Voici des mots très efficaces !

    Prends ton temps pour analyser les pour et les contre : détermine si tu veux continuer à discuter sur ce thème, ou si tu préfères opposer un «non» définitif.

    Apprends à dire «non»

    Savoir dire «non» est la partie la plus importante de la communication. Une négation claire te permet de garder ton positionnement et une bonne relation avec ton interlocuteur (si les intentions de ce dernier sont saines).

    Souviens-toi que tu as le droit d’établir des priorités, tu as le droit de dire «non», sans te sentir coupable. Tu as le droit de choisir ton propre chemin vers le bonheur.

    Parle lui des conséquences


    Pour répondre à une intrusion grossière dans ton espace personnel et au refus d’accepter ton «non», dis au manipulateur que ses actions peuvent avoir des conséquences.

    La capacité de pronostiquer et d’exposer de manière convaincante les résultats possibles est l’une des méthodes les plus efficaces de tronquer le jeu du manipulateur. Il sera dans une impasse qui l’obligera à changer son attitude vis-à-vis de toi, ou bien il mettra changera son fusil d’épaule et annulera tout simplement son plan en voyant que ça ne prend pas.

    Défends-toi des moqueries et des offenses


    Parfois les manipulateurs en arrivent à la moquerie ou aux offenses directes, car ils essayent de faire peur à leurs victimes ou de les faire souffrir. Le plus important est de se rappeler que ces personnes s’accrochent à ce qu’ils prennent pour un point faible. Si tu es passif et obéissant, tu seras une cible facile pour lui. Ce qui est curieux, c’est que dans la plupart des cas, ce genre de personnes sont, en réalité, des lâches : quand la victime commence à montrer son caractère, et à défendre ses droits, le manipulateur s’éloigne. Cette loi fonctionne dans tout type de société, que ce soit à l’école, au sein de la famille, ou même au bureau. Souviens-toi que ça ne vaut pas la peine de se disputer, reste calme et fais-en sorte que ta position soit claire.

    Les recherches démontrent que les personnes abusives ont été, ou sont elles-mêmes des victimes d’abus. Il est clair que cette condition ne justifie pas leur comportement, mais il est important d’y penser pour répondre à leurs actions avec sang froid et sans regret.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :